Ma cabane à rêves

Portrait

Amandine, maman de Rose et de Louis. Installée à Paris dans le 19ème.

Créatrice de la marque MA CABANE À RÊVES. Étonnante, fonceuse, elle a su aussi garder son âme d’enfant. Amandine a eu la très jolie idée de créer des magnets souples, superposables, au graphisme délicat et coloré. L’enfant crée son univers et se raconte des histoires grâce aux différentes thématiques imaginée par Amandine : la savane, la banquise, les bois ou encore les robots ! Aussi un joli moment à partager en famille ! Je vous laisse découvrir le parcours d’Amandine ainsi que l’histoire de Ma cabane à rêves.

Pour savoir comment utiliser les magnets c'est ICI

Ma cabane à rêves

Quel est ton parcours ?

J’ai fait mes études à L’École supérieure des arts appliqués Duperré à Paris. Puis j’ai travaillé dans un bureau de tendance chez Carlin, où j’étais styliste dans le secteur de la décoration, je développais les cahiers de tendances. Je pars ensuite à Londres où je travaille pour une agence de communication dans la création et le luxe pour des marques comme l’Oréal (conceptions de packaging). Après un petit retour France où je suis indépendante freelance, nous partons avec mon mari à Pékin en Chine pour trois ans. Je deviens Directeur Artistique pour une agence événementielle. J’organise des événements pour des marques de luxe, de mode, de cosmétique, coorporate comme Totale, Coach, Cartier. C’était palpitant, le jour j de l’événement tout pouvait basculer.


Tu deviens maman en Chine ?

Ma fille aînée, Rose, est née à Pékin. Et notre fils à Séoul où nous sommes allés nous installer ensuite pendant trois ans. En Corée il est compliqué de trouver un poste sans parler la langue. Je développe alors un nouveau projet, celui de Ma Cabane à Rêves, où je crée ma première gamme de produits pour enfant. Mon produit phare est le magnet superposable, coloré et graphique. En parallèle, je développe une application pour enfant qui me prend beaucoup de temps.


D’où vient le nom Ma Cabane à rêve?

J’aime bien l’idée de créer son petit habitat. Lorsque l’on est à l’intérieur et que l’on crée, tout est possible d’où les rêves. Je voulais un nom de marque qui soit assez ouvert. Je commence l’aventure avec des magnets et j’aimerais proposer aussi d’autres choses. J’adore le côté à la fois décoratif et ludique. Je souhaite proposer un univers familial, pas seulement bébé.


Il y a deux ans et demi, toute la famille rentre en France. 0ù en est alors Ma Cabane à Rêves ?

Finalement le projet de l’appli s’arrête. Tout le monde me conseille vivement de relancer Ma cabane à Rêves. Je monte alors la marque en juin 2018.

Crédit photo: @perles_de_chine


L’aventure repart donc de plus belle. Ton produit phare est « le magnet ». Peux-tu nous dire pourquoi?

A Séoul, j’ai découvert cette matière souple et magnétique si géniale. Je pouvais faire plein de truc. J’ai rapidement réalisé différents tests. Ce qui m’intéresse c’est la possibilité de superposer, on peut aller jusqu’à trois, quatre superpositions. Alors que les magnets existants ne sont que juxtaposables et proposent bien souvent une découpe grossière. Je voulais quelque chose de plus raffiné, à la lisière de la déco.


Comment as-tu fait pour trouver la bonne matière ?

Après plusieurs essais j’ai trouvé LA bonne épaisseur et le bon process technique.
J’ai sélectionné plusieurs épaisseur de magnet, que j’ai imprimé, découpé, testée auprès d‘enfants pour voir comment ils manipulaient le magnet, s‘ils arrivaient à détacher la matière. Avec une matière trop fine, l’enfant va le froisser plus vite, si trop épais il n’aura pas assez de force pour décoller le magnet. Il faut vraiment penser à tous ces détails. J’ai également réaliser des tests auprès de laboratoires pour répondre à la réglementation CE.


Quelles sont les valeurs, l’esprit de la marque ?

Pour moi ce qui est important, c’est de développer la créativité de l’enfant, qu’il apprenne des choses dans le jeu sans s’en rendre compte. Les magnets proposent à l’enfant de développer sa création et son imagination. L’occasion aussi de partager un moment convivial en famille.


Comment travailles-tu pour concevoir les différents univers ?

Les premiers thèmes, celui de l’Afrique, de la forêt, l’alphabet ou encore le thème géométrique, je les ai pensé et dessiné moi-même.
Pour celui de la banquise et du robot, j’ai fait appel à une amie illustratrice Lorraine Duval. Je n’ai pas envie de m’enfermer sur ma palette graphique. J’ai envie d’aller vers d’autres styles, rester ouverte. Mais ça ne m’empêche pas de garder cette lignée minimaliste et sobre avec un univers coloré. D’autres thèmes sont actuellement en réflexion.

Aujourd’hui où sont fabriqués les magnets de Ma Cabane à Rêves ?

Ils sont fabriqués en région parisienne. Il s’agit de rouleaux de matière souple magnétique qui sont ensuite imprimé puis découpé.

Il ne s’agit pas seulement de petits magnets, peux-tu nous en dire plus?

Quand la commande arrive, l’enfant reçoit deux planches au format A4 sur lesquelles sont prédécoupés une trentaines de magnets. Avant même de laisser votre enfant jouer avec, vous pouvez faire travailler sa motricité fine en lui proposant de détacher lui-même chaque magnet. Certain d’entre eux sont plus petits et délicats, votre enfant aura, selon son âge et sa dextérité, besoin de votre aide.

Quand vous en êtes à cette étape, ne jetez pas les planches découpées car vous pourrez les utiliser soit comme pochoirs où encore comme emporte-pièces si vous faites des sablés par exemple. Se sont des mamans qui m’ont donné ces super idées !

Bien sûr, avec les magnets votre enfant fait appel à son imagination. Il va pouvoir s’inventer des histoires, se créer des univers. Leurs créations sont aussi évolutives.
Comme les magnets de Ma Cabane à Rêves sont superposables, vous pouvez jouer avec votre enfant à cacher certains magnets sous d’autres. À lui de les retrouver !
Enfin, on peut voir ces magnets comme une bonne alternative au gaspillage des gommettes. Les magnets eux sont durables.


Sur quoi peut-on coller les magnets ?

Il faut comme support une surface métallique donc ça peut être du mobilier métallique type Ikéa, une porte blindée (souvent dans les appartements parisiens), une boîte métallique, une valisette.
Il existe aussi la fameuse peinture métallique. Récemment j’ai découvert une nouvelle matière, l’enduit magnétique. Il suffit d’une couche + une couche ardoise pour que ça fonctionne. La force magnétique est plus élevée qu’une peinture magnétique qui demande elle 5 couches + couleur + vernis.
Pour l’instant Ma Cabane à Rêves propose à la vente « la maison magnétique » comme joli support minimaliste à installer dans la chambre de votre enfant ou dans le reste de la maison.


Quelles sont tes inspirations ?

J’aime le côté minimaliste. Ça me vient certainement de mes années passées en Asie. Mon oeil de graphiste et de designer. Bien sûr les voyages, mes enfants, mes amis ! Le thème robot m’a été inspiré par des parents, des papas de mon entourage par exemple.


Des envies, des projets pour Ma Cabane à Rêves ?

Je fais actuellement des recherches sur comment les magnets de La Cabane à Rêves pourraient aider des enfants qui ont besoin d’un accompagnement ou d’une aide médicale. À travers le jeu du magnet il est intéressant de constater les différents comportements des enfants. Certains peuvent y passer une heure à créer plein de chose et d’autres seront un peu moins inspirés. Ce que je veux dire, c’est que le jeu, la préhension peuvent être révélateurs de plein de choses. Et j’ai envie d’en savoir plus. De nouvelles thématiques sont également en cours.

Pour savoir comment utiliser les magnets c'est ICI