Quand partir à la maternité pour accoucher?

News

Est-ce que je vais savoir reconnaître les fameuses contractions? J'ai peur d'arriver trop tôt ou trop tard à la maternité… Qu'il s'agisse d'une première ou d'une deuxième grossesse, on ne sait pas forcément reconnaître le moment fatidique du grand départ. Claire Letessant, sage-femme, nous aide à prendre conscience de la situation et à décrypter les symptômes sans paniquer!

 

Quand partir à la maternité pour accoucher?

Y a-t-il des symptômes à ne pas prendre à la légère?

Si vous avez des maux de tête, des bourdonnements dans les oreilles ainsi que des mouches devant les yeux: prenez ces symptômes au sérieux. C'est le signe d’une tension élevée. Plus précisément on appelle ça de la pré-éclampsie, une pathologie de fin de grossesse. Là on ne se pose pas de questions, venez directement aux urgences.


Comment savoir qu'il s'agit bien de contractions?

Après 37 semaines d'aménorrhées, le bébé sort de la zone de prématurité. Lors du dernier mois, les contractions vont préparer le col. Elles peuvent être régulières et douloureuses, mais si à un moment elles s'arrêtent, c'est qu'il s'agit d'un faux travail. Ces contractions ne vont pas être actives, elles ne vont pas ouvrir le col. Donc, avant de partir pour la maternité et éviter de venir trop souvent, ayez ça en tête. Refaites la check liste. Cherchez une source de chaleur comme le bain, une bouillotte ou encore une douche chaude. Cela va vraiment vous détendre et réduire voire faire disparaître les contractions. Ensuite allongez-vous, reposez-vous et enfin prenez su Spasfon. Si ça ne passe pas au bout de deux heures, venez à la maternité.


J'ai repéré les fameuses contractions, je fonce directement à la maternité?

Les futures mères ont toujours peur de ne pas savoir repérer LES contractions. Mais quand se sont les bonnes, on ne se pose plus la question. Est-ce que je dois y aller, on y va parce que c'est trop douloureux. L'idée est de se donner deux heures de contractions, régulières toutes les 5 minutes. Il faut que se soit progressif. Et encore une fois, si vous êtes inquiète, surtout n’hésitez pas à venir à la maternité, les sages-femmes seront vous rassurer et vous guider.


Pour prendre son temps, il faut réussir à garder son calme.. Pas évident !

Je sais que ce n'est pas facile lorsqu'il s'agit d'un premier accouchement, mais essayez de faire en sorte que la peur ne prenne pas le dessus. Vous pouvez commencer le travail à la maison, parce que vous avez les ressources nécessaires, faites-vous confiance ! Rester pour le début du travail à la maison vaut vraiment le coup ! Car une fois que vous êtes prise en charge par l'hôpital, vous êtes dans un lit, attacher à un monitoring. Vous allez attendre dans le couloir et au mieux y faire les cent pas. La maison c'est quand même plus cosy !


Et la perte des eaux, c’est une légende ?

La perte des eaux n'est pas systématique, mais si vous perdez du liquide que se soit un peu ou beaucoup, même sans contraction et si vous avez un doute, venez à la maternité!


Un conseil pour ne pas perdre pied et se recentrer ?

Retrouver cette joie. N'oubliez pas l'objectif de ce travail, de ce moment, de cette rencontre que vous attendez tant. Pour ce qui est de la fin du travail et de l'accouchement, vous aurez besoin d'être franchement accompagné, mais pour ce qui est du début, prenez le temps de réaliser que c'est LE moment. Un moment unique, incroyable.