En quoi l’ostéopathie peut aider votre bébé ?

News

Si votre grossesse ou votre accouchement ont été compliqué il est conseillé de faire examiner votre bébé par un ostéopathe. La consultation peut aussi aider votre bébé au quotidien pour traverser au mieux certains désagréments comme les coliques ou les troubles du sommeil. Carole De Langlais nous aide à y voir plus clair.

En quoi l’ostéopathie peut aider votre bébé ?

En quoi l’ostéopathie peut aider votre bébé ?

Si votre grossesse ou votre accouchement ont été compliqué, il est conseillé de faire examiner votre bébé par un ostéopathe. La consultation peut aussi aider votre bébé au quotidien pour traverser au mieux certains désagréments comme les coliques ou les troubles du sommeil. Carole de Langlais nous aide à y voir plus clair.

Pourquoi si petit, un bébé aurait-il besoin d’une séance chez un ostéopathe ?

L’accouchement est un premier traumatisme pour le bébé qu’il s’agisse d’un accouchement par voies basses ou d’une césarienne. Il peut être très rapide voire trop rapide mais aussi très long et compliqué, notamment s’il est né en siège ou avec l’utilisation de ventouse, forceps ou spatules. La manière dont s’est passée l’accouchement peut avoir une répercussion sur le corps de votre bébé. Sachez que si l’accouchement a été difficile, il est possible d’obtenir une consultation avec un ostéopathe dès le séjour en maternité.

Tout va dépendre de l’accouchement alors ?

Non, pas seulement. On incrimine souvent l’accouchement, mais il faut savoir que la plupart des troubles constatés dans les premiers jours de vie du bébé sont déjà présents dans le ventre de la maman. Si vous avez subi une grossesse alitée par exemple, votre bébé a pu prendre une position bien particulière et s’y installer. Il a pu avoir la tête un peu coincée dans le bassin ou sous les côtes , ou une épaule un peu bloquée, ce sont des postures et des attitudes que l’on peut retrouver par la suite en séance et qu’il est bien de libérer assez rapidement.

Et si tout s’est bien passé ?

Si votre grossesse et votre accouchement se sont déroulés sans complications, il est tout de même intéressant de faire un bilan quand votre bébé aura un mois, un mois et demi. Il aura ainsi eu son temps de récupération naturelle, le temps de permettre à son crâne de reprendre sa forme initiale et de prendre ses marques dans son nouvel environnement.

Y a t-il d’autres situations où l’ostéopathie peut agir rapidement ?

Oui, notamment lors d’un allaitement compliqué par exemple. Si votre bébé rencontre des difficultés pour téter, il peut s’agir d’un problème de rotation de tête ou de succion. L’ostéopathe peut peut-être agir dessus. Par contre, il faudra toujours consulter en simultanée un pédiatre ou une sage femme pour toute problématique liée à l’allaitement car il peut également s’agir d’un frein de langue trop court ou autre souci qu’il est primordial de vérifier en parallèle et sur lesquels l’ostéopathie ne peut agir.

Nous pouvons aussi agir en cas de troubles digestifs, de coliques, de constipation ou de reflux. Cela peut vraiment aider si les troubles sont fonctionnels, c’est-à-dire en dehors d’une atteinte organique. Encore une fois, l‘ostéopathie ne remplace en aucun cas la visite chez le pédiatre.

De même, si votre bébé connaît des troubles du sommeil, une certaine agitation, des pleurs inconsolables ou s’il se réveille souvent à cause de sursauts, il peut être bien de venir consulter. Ces signes sont sans doute la manifestation d’un inconfort ou d’une tension que l’ostéopathe peut peut-être soulager.

Si vous avez observé que votre bébé tourne la tête plus d’un côté que de l’autre ou s’il manque de mobilité sur une zone de son corps en particulier (jambe, bras) il peut également être nécessaire de consulter un ostéopathe. Ceci l’aidera dans ses étapes motrices et lui redonnera sa liberté de mouvements.

Manipuler un bébé peut être impressionnant pour les parents ?

La manipulation se fait toujours avec douceur. Il n’y a ni contrainte ni craquement. L’ostéopathe doit être formé pour s’occuper des bébés et des enfants car il s’agit d’une pratique bien différente.

Faut-il consulter, travailler en parallèle avec le pédiatre ?

Oui, comme je le disais précédemment, la consultation de l’ostéopathe ne remplace en rien la consultation du pédiatre. Il est important de le tenir au courant de cette prise en charge.

Quand conseillez-vous de consulter ?

Une consultation tous les 6 mois tout au long de la croissance et lors des étapes importantes de la motricité, comme lors de la marche par exemple est très bénéfique.
Ensuite, entre 10 et 14 ans, une surveillance particulière doit être apportée car les enfants vont grandir rapidement et subir de nombreux bouleversements physiques et psychiques. Il est important de vérifier la posture de l’enfant afin de prévenir l’apparition d’une scoliose par exemple.
De même, lors de la pose d’un appareil dentaire, d’un port de lunettes ou de semelles il est important de faire un bilan ostéopathique afin de soulager les contraintes exercées sur le corps. Ceci permettra à l’enfant d’intégrer au mieux ces modifications et sans douleurs.

L'ostéopathie a non seulement une visée curative mais aussi préventive.