Le sommeil en pratique!

News

« Mon bébé n’arrive pas à s’endormir tout seul, est-ce que je dois l’endormir dans mes bras ? » « Je redoute le moment du coucher comment faire pour changer ça ? » Elise, infirmière puéricultrice nous donne quelques explications autour du sommeil qui pourraient bien changer la donne !

Le sommeil en pratique!

Quelle attitude adopter pour favoriser le rythme d'endormissement:


Votre enfant a besoin de sécurité affective pour lâcher prise au moment de trouver le sommeil. Dans l'idéal (parce que je sais qu'il y a après le principe de réalité) faites en sorte de lui proposer une soirée calme ponctuée de rituels, dès tout petit. Le bain, l'alimentation, la mise du pyjama, les petits soins tout ces repères vont rythmer l'approche du coucher et de la nuit. L'inscrire dans un rituel va l'aider à surmonter l'angoisse de la séparation.

Pour ce qui est de l’heure du coucher, ne vous mettez pas trop la pression. Je m’explique, nous avons une horloge interne dans le corps qui est basée sur l'heure de notre réveil. Donc chez l'enfant il est plus important de le lever à heure régulière que de le coucher à heure régulière. Son lever va déterminer son rythme physiologique de la journée. 


Comment repérer le bon moment pour le coucher?
Les signes d'endormissement sont facilement repérables et ils en existent plusieurs : votre enfant se frotte les yeux, cligne des paupières, il a le regard immobile, il se touche les cheveux, ça parait évident mais si on rate ce petit créneau d'endormissement qui dure 10 à 15 min en moyenne, il va falloir attendre le cycle d'après! A 6 mois un cycle représente 60 minutes, à 9 mois 70 minutes, à 3 ans 90 minutes et à 6 ans 120 minutes comme chez l'adulte. 


Pourquoi est-il important que son bébé s'endorme seul? 


Concrètement l'enfant, à la fin de chaque cycle (à 6 mois 60 minutes, à 9 mois 70 minutes, à 3 ans 90 minutes, à 6 ans 120 minutes comme l'adulte) va plus ou moins décrocher son sommeil va devenir plus léger et c’est là qu’il peut se réveiller. Pour se rendormir il va avoir besoin de vous si vous étiez présent lors de son endormissement en début de sommeil. Si ce n'était pas le cas alors il pourra être autonome et se rendormir seul. Réussir à s'endormir seul fait partie de la construction psychique de l'enfant. 
L'OMS et le carnet santé recommandent que la nuit, le bébé dorme dans la chambre de ses parents pendant ses 6 premiers mois. Qu'il dorme dans votre chambre ou la sienne, vous pouvez dans tous les cas lui proposer un rituel d'endormissement. 


Au moment du coucher, on laisse pleurer son bébé ou non? 


Les premiers mois le bébé a assez peu de ressources,  il est encore très dépendant de l'adulte. S'endormir seul n'est pas évident. Il peut juste avoir besoin de contact affectif. En gros si au bout de 15 minutes (ce qui est déjà long à supporter) il pleure encore de façon importante il faut soit vérifier la fameuse check liste (à savoir est-ce qu’il a faim, est ce que sa couche doit être changer, ressent-il un inconfort…) ou peut être a t-il raté le train du sommeil (voir article précédent Sommeil: comprendre son rythme). 



Quelles sont les recommandations pour le moment du coucher? 


- Le lit doit être aux normes, avec un matelas ferme. 


-S'il s'agit d'un lit d'appoint type "lit parapluie" ne pas rajouter de matelas (risque d'étouffement). 


-Le tour de lit est interdit, l'idée est de ne rien mettre dans le lit. Idéalement votre enfant n'aura besoin d'un doudou que vers ses 8, 9 mois.

-Il est installé dans une turbulette ou gigoteuse sur LE DOS uniquement et strictement, position recommandée par l'OMS. 

-Une chambre à 19 degrés aérée tous les jours.


-AUCUN médicament pour l'endormissement type sirop… 


-Pas d'écran.

-Une décoration douce permet à l'enfant d'être plus serein. 



Conseil d'Elise:

Le sommeil et l'alimentation sont liés: Pour les nouveau-nés et pour les bébés hypotrophes, des bébés qui ont un petit poids et donc peu de réserve calorique, l'alimentation doit être régulière. Sauf que l'on entend souvent qu'il ne faut pas réveiller un bébé qui dort… Encore une pression qui vient se rajouter à notre quotidien de parent.. Alors si vous devez réveiller votre bébé pour lui donner à manger essayez de repérer cet « entre deux phases de sommeil » pour le réveiller il sera plus réceptif. 



Si vous observez que votre bébé rencontre des troubles du sommeil, n’hésitez pas à consulter il existe des consultations spécifiques pour le sommeil.