Le rôle de la sage-femme

News

« J'ai entendu dire qu'une sage-femme pouvait prescrire la pilule, c’est possible ? » « Je suis enceinte mais je ne sais pas si je dois être suivie par une sage-femme à l'hôpital ou en cabinet? » Autant de questions que l'on peut se poser tout au long de sa vie de femme. Claire Letessant, sage-femme depuis 15 ans nous aide à faire le point  sur le rôle de la sage-femme.

Le rôle de la sage-femme

Une sage-femme ne travaille pas uniquement en salle de naissance ? Quelles sont ses compétences ?

Il existe deux types de sage-femme la sage-femme libérale en cabinet et la sage-femme hospitalière. L'objectif de la sage femme est de faire de la prévention, de diagnostiquer les pathologies et de passer le relais au médecin si nécessaire. Les deux peuvent faire votre suivi gynécologique classique hors grossesse, vous prescrire une contraception, poser un stérilet, effectuer un frottis, travailler au planning familial et faire une interruption volontaire de grossesse. 

Et pour ce qui concerne la grossesse? 

La sage-femme peut se charger des échographies si elle a le diplôme supplémentaire. Elle s'occupe également de la préparation à la naissance (certaines ont une formation spécifique pour la sophrologie, l'haptonomie ou encore l'acupuncture) et bien sûr l'après suivi de grossesse. 

Elle peut aussi s'occuper de la gestion des grossesses pathologiques, il s’agit là des grossesses dites à risque mais aussi les suites de couche (les soins post-accouchement à la maternité), la consultation post-natal, la rééducation périnéale, le suivi de l'allaitement et la vaccination du nouveau-né et des parents. Et bien évidemment, l'accouchement.  La sage-femme (dans le public) s'occupe du suivi du travail, en cas de souci elle passera le relais au gynécologue qui s'occupera de l'accouchement (si besoin d'aide instrumentale ou d'une césarienne). Donc si c'est la sage-femme qui vous accouche c'est plutôt bon signe ! C'est ce qu’il se passe dans  80% du temps. 

La sage-femme ne gère que le côté médical?

Non. Lors des cours de préparation à la naissance la sage-femme ne s'occupe pas uniquement de la physiologie de votre grossesse elle propose un accompagnement global. Notamment lors de l'entretien du quatrième mois. L'occasion justement de ne pas parler uniquement du côté médical de la grossesse mais plutôt de comment on envisage le fait de devenir mère, de votre vécu, du ressenti de la grossesse on aborde le côté un peu plus psychologique. L'occasion de diriger, si besoin, la patiente vers un psychologue ou un autre professionnel.

 La différence entre une sage-femme libérale et hospitalière?

L'avantage avec une sage-femme libérale c'est que vous pouvez être suivie par la même sage-femme tout au long de votre grossesse et avoir un échange privilégié. C'est vous qui la choisissez en fonction de ce que vous aimeriez faire en plus comme l’acupuncture ou la sophrologie. Autre avantage, la sage-femme libérale est très présente. Vous pouvez la joindre quand vous en ressentez le besoin, même le soir, il y a une liberté de parole et une disponibilité qui n’est pas négligeable. De même après l'accouchement on peut la recontacter ainsi vous gardez le même interlocuteur. Par contre elle ne pourra pas vous accoucher (sauf en plateau technique). 

A l'hôpital on essaye de plus en plus de permettre à la patiente d'être suivie par la même sage-femme mais il y a le planning de chacune, les urgences… ce n'est pas évident. Par contre le bon côté c'est que vous avez une chance d'être accouchée par votre sage-femme qui a effectué votre suivi vous connaissez également les locaux ainsi que les habitudes, les pratiques et le protocole de l'établissement ce qui est rassurant surtout lorsqu’il s’agit d’une première grossesse.