VARANASSI

Portrait

Elodie, maman d’Andréa et de Chloé, Marseille.

Créatrice de la marque VARANASSI, passionnée par l’Inde et le Népal.A travers ses tapis, Elodie nous fait découvrir, une technique ancestrale de tissage, le Kilim. Elle y rajoute ensuite sa touche perso en choisissant des motifs d’animaux, des couleurs et des finitions très moderne. Je vous invite à découvrir son univers et sa marque !

VARANASSI

Quel est votre parcours?

J’étais parisienne, je travaillais dans le marketing luxe (chez Louis Vuitton) puis dans la distribution (VIVART dont Naf-Naf) j’étais directrice des collections pour la France et l’international. Ma vie était bien remplie. Un jour nous avons décidé de déménager à Marseille, on a mis du temps avec mes enfants à trouver notre nouveau rythme. Moi j’avais envie d’autre chose. Et puis il y a eu ce voyage en Inde.

J’y ai découvert la ville de Varanassi et son artisanat local. C’était incroyable, ils utilisent la technique traditionnelle du tissage que l’on appelle le Kilim. La transmission d’une vielle histoire de tissage des contrées lointaines. Cette technique n’est pas réservée uniquement pour les tapis. Le tissage étant souple et pliable, la technique peut être utilisée pour la réalisation d’autres objets.

Je suis rentrée en France avec cette idée de tapis en tête, il y a quatre ans, il y avait un vrai marché dans le domaine de l’enfance à prendre. Je me lance et créée la marque Varanasi.  Je me renseigne et je participe à mon premier salon Maison &Objets.

Quel est l’esprit de VARANASSI ?

Proposer des tapis entièrement fabriqués à la main en Inde de façon traditionnelle mêlant le savoir-faire ancestral et le design contemporain. J’ai souhaité apporter ce côté moderne avec des impressions têtes d’animaux comme la girafe, le tigre et l’éléphant, des couleurs pop, des finitions « signature » comme le pompon ou l’étiquette en cuir. La gamme couleur aussi (beige, bleu canars, jaune, rose…) est toujours cohérente avec l’univers de la marque, j’y tiens beaucoup et je souhaite que ça perdure.

L’idée est vraiment de montrer que la matière a du sens et de proposer des collections indémodable où les dessins sont intemporels.

D’où vient le nom de la marque VARANASSI ?

Varanassi c’est donc le nom d’une ville en Inde, réputée pour son savoir-faire du métier à tisser, j’ai juste décidé d’y enlever un S pour me l’approprier.

Quelles sont les matières utilisées, les particularités de la technique du Kilim?

Il s’agit donc d’une fabrication traditionnelle avec un tissage à la main (chaîne et trame). Chaque pièce est alors unique. Pour la réalisation des tapis, on utilise du coton et de la laine 100% naturel. Les teintures, naturelles elles aussi, sont non toxiques pour les enfants. Je travaille de chez moi, mais je me déplace aussi sur le site de production et sur le lieu des teintures.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Je dirais énormément la mode mais aussi les magazines de décoration, parce que l’on peut y découvrir des intérieurs incroyables que l’on ne voit pas partout. Et pour finir, les voyages, j’ai cette chance de pouvoir voyager souvent. Par exemple, je suis allée dernièrement au Sénégal, c’était hyper enrichissant, de voir comment le wax est utilisé, porté, bien loin du simple motif hyper à la mode en France.

Des projets, des envies pour VARANASSI ?

Depuis peu nous proposons une nouvelle collection de tapis PURE, qui cette fois-ci est confectionnée au Népal. Un tapis ovale en laine bouillie qui a un esprit de galet. Ce que j’ai aimé au Népal, c’est justement cette notion de rondeur, de savoir-vivre, de politesse.