STUDIO LE HERON

Portrait

Maud, maman d’Edouard et d’Octave, Paris.

Calligraphe, illustratrice sous le nom de STUDIO LE HERON, passionnée par l’Art, les décors des châteaux du 18ème siècles et par la faune et la flore. Ballon prénom, date calligraphiée ou aquarelles d’animaux : Maud réalise tout à la main. Offrir un original ou une édition, voici une très belle idée de cadeau personnalisé à faire pour une naissance, un baptême où juste pour décorer son intérieur ! Découvrez le parcours passionnant de Maud ainsi que son univers si élégant et poétique !

STUDIO LE HERON

Quel est votre parcours ?

J'ai fait des études de droit puis l’école du Louvre à 24 ans. Ensuite je suis entrée en stage chez Christie’s (société de ventes aux enchères). Je décide alors de devenir commissaire priseur. Finalement je renonce et me réoriente vers une galerie d’art à Paris, spécialisée dans l’art gréco-romain mais très moderne à la fois. A 25 ans, je deviens leur unique employée, j’étais multi casquettes pendant deux ans, j’ai appris tellement de choses !

Par la suite, Christie’s me débauche, je quitte la galerie et je me marie en même temps. C’est l’aboutissement de ma carrière, je voulais être dans une maison de vente prestigieuse, avec des produits incroyables qui me passent entre les mains ! J'y reste 6 mois, mais l’expérience s’avère être mauvaise. Je vis ce que l’on appelle, un passage à vide.

A ce moment là, comment arrivez-vous à rebondir ?

C’est à partir de ce moment là, qu’arrive l’envie de monter ma boîte. L’énergie et la niaque  sont de nouveau au rendez-vous et au même l’opportunité de travailler avec une galerie d'art, l’un des plus importantes, s’offre à moi, il s’agit alors d’un marchand d'art asiatique. Pendant 8 mois, j’y apprends beaucoup notamment la rigueur que demande ce milieu. Je me sens plus sûre de moi, j’en ressors plus grande et plus forte !

L’envie de monter ma boîte est toujours là et Martin, mon mari me conforte dans mon idée. Dois-je retourner dans l’univers du marché de l’art ? Dans la décoration ? Je me pose encore beaucoup de questions.

Comment vient la calligraphie ?

Un jour, un copain nous annonce qu’il va se marier à Rome, à la villa Médicis. Je me propose alors pour faire la calligraphie de ses faire-part. J'adore ça, ça me détend ! C’est quelque chose que j’ai appris toute seule, dans mon coin, je suis assez autodidacte.

J’ai beaucoup aimé faire cette réalisation, du coup je me suis renseignée, je me suis rendue compte que la calligraphie n’était pas très pratiquée sur Paris, contrairement au monde anglo-saxons, où c’est hyper développé.

L’aventure du Studio Le Héron prend donc forme ?

J’ai fait mon site toute seule, ma photographe de mariage est devenue une amie, elle m’a donc donné un coup de main. Puis le bouche à oreille a fonctionné. Je deviens alors, calligraphe évènementielle pour des agences, des antiquaires et des marques de luxe comme Cartier, Lancel ou Van Cleef. En 2016 je lance mes collections mariages et faire part de naissance sur mesure.

C’est quoi le style de Le Héron ?
J’aime plein de choses, plein de styles différents. Je ne veux pas me cantonner à un style en particulier.  Je viens d’un monde, d’un milieu bourgeois aristo-vielle-France. J'ai gardé ce côté institutionnalisé du faire part, mais avec cette envie d'autre chose. J'aime le coté créatif, je ne casse pas les codes du bon goût mais j’évite le trop classique, j’injecte un peu de couleur, de vivant, de délicatesse.

Le Héron c’est aussi des aquarelles, racontez-nous ?

A l’arrivée D’octave, mon deuxième fils, j’avais envie de décorer sa chambre, alors j’ai réalisé des animaux en aquarelle, le renard, le criquet rose, le lapin, le perroquet bleu….  C’est un chouette cadeau de naissance que je pouvais offrir à mes amis, ça a bien plu, alors j’ai décidé de les mettre en ligne.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Evidemment l'art avec un grand A, j'ai étudié les grandes demeures, les décors des châteaux du 18ème siècles, la nature, le végétal, la faune et la flore et la déco design.

Pour chacune de mes réalisation, je m'attache à avoir une référence à l’histoire de l’art, soit dans le texte du faire-part par exemple, ou un lien avec le nom de la ville ou se marie le couple. Il y a une histoire derrière chaque collection, je me documente. Pour les aquarelles, je m’inspire de vraies photos d’animaux.

Quelles sont les matières, les outils dont vous avez besoin ?

J’adore les carnets et je travaille sur du papier de qualité, extra blanc, grainé juste ce qu'il faut.