LES MINI CONFETTIS

Portrait

Perrine, maman de Ninon, cinq ans et de Léon, deux ans et demi. Installée à Paris, originaire de Montpellier.

Fondatrice de la revue LES CONFETTIS et désormais éditrice de livres pour enfants Mini Confettis. Perrine est passionnée et inspirante, tout comme les femmes qu’elle met en avant dans sa revue, aux parcours et profils variés. Aujourd’hui elle s’adresse à un public beaucoup plus jeune, les 3-7 ans. Le défi : sortir enfin des sempiternelles histoires de princesses qui attendent leur chevalier et relater le parcours incroyables des héroïnes d’hier et d’aujourd’hui. Le premier portrait n’est autre que celui de madame Agnès Varda ! Je vous laisse découvrir le parcours de Perrine ainsi que sa fabuleuse aventure des Mini Confettis. Un joli coup de cœur pour LCDC.

Crédit photos: © Les bandits

LES MINI CONFETTIS

Quel est ton parcours ?

Je suis directrice artistique de formation. J'ai commencé dans la presse en tant qu'indépendante et ai décidé de sauter le pas de l'entreprenariat en fondant la revue Les Confettis, il y a maintenant 3 ans. Aujourd'hui, j'ajoute une nouvelle casquette, celle d’éditrice.

Quelles sont les valeurs de la revue et des livres pour enfant "Les Confettis"?

Les Confettis est un media qui met en avant des rôles modèles féminins. Avec un site mais aussi une revue semestrielle imprimée depuis plus de 3 ans, je souhaite mettre en lumière des femmes aux parcours aussi variés qu'inspirants afin de donner envie à chacune de se réaliser selon son propre modèle.

Pourquoi le nom "Les Confettis" ?

Quel plus beau mot que CONFETTIS pour évoquer la liberté des femmes à arborer plusieurs facettes, sans faire de l’ombre à celles des autres. Remède au blues, LES CONFETTIS mettent en lumière les ascensions plurielles de mères, sœurs, filles et amies qui osent sortir du cadre pour tracer leur propre destin dans un camaïeu qui leur appartient. Pour moi, cela répond à l'idée de femmes plurielles.

D’où vient cette envie de proposer l'adn de Confettis à un très jeune public (3-7 ans) ?

C’est à la naissance de mon premier enfant, une fille, que j'ai pris conscience de l’image rigide et stéréotypée des femmes dans la littérature pour enfant. Je suis lassée qu'il soit encore trop souvent question de princesses condamnée à attendre un potentiel prince charmant pour leur permettre d'être heureuse et de réussir leur vie... Il est temps de présenter d'autres types d'héroïnes à nos enfants ! Je souhaite m'adresser aux enfants de 3 à 7 ans afin de planter dès le plus jeune âge, la petite graine "d'empowerment". Parce que derrière chaque femme libre se cache une petite fille qui a eu l'opportunité de rêver. Une démarche qui vient comme un nouveau chapitre, compléter les ambitions de la revue : mettre en avant leur audace, leurs passions et leurs réalisations.

Plusieurs livres relatent le portrait de femmes qui ont compté, que souhaites tu apporter de plus, de différent avec les Minis-Confettis ?

Je souhaite m'adresser aux plus jeunes. Je pense que l'on n'a pas à attendre que les enfants lisent par eux-mêmes pour découvrir les grandes figures féminines. Il n'y a pas de temps à perdre pour leur faire découvrir de belles histoires de femmes. C'est à nous, adultes de les accompagner dans leur découverte et dans la poursuite de leur rêve. Les Mini Confettis offrent aux adultes en devenir, un support à leurs aspirations. Il est temps que les petites filles soient bercées d’histoires grâce auxquelles elles s’imaginent autant danseuse qu’astronaute ! Les Mini-Confettis se veulent une ode à l’épanouissement de soi. Ils deviendront aussi, j’espère, un outil de dialogue entre parents et enfants.

Trouver une illustratrice a t-il été compliqué, une évidence ? Quelles étaient tes attentes ?

C'est la personnalité d'Agnès Varda qui m'a imposé Jennifer Bouron comme illustratrice. Pour moi, cela doit venir de l'héroïne retenue. Le travail de Jennifer Bouron est un immense coup de cœur ! Son univers correspond totalement à la personnalité d'Agnès Varda : coloré et poétique. Et j'ai particulièrement aimé travailler avec Jennifer. Nos échanges étaient très fluides et naturels, une belle entente artistique.

Les prochains portraits des Minis-Confettis seront avec la même illustratrice ?

Non, je souhaite que chaque livre reflète la personnalité de son héroïne. Chaque histoire sera donc mise en image par une illustratrice différente. Je veux que chacune traduise la personnalité présentée. Ça passe par une gamme colorée ou un type de représentation. C'est pour moi un immense plaisir que de choisir à chacune fois une nouvelle artiste pour une nouvelle collaboration.

Le premier numéro est dédié à Agnes Varda, pourquoi ce choix ?

Le nom d’Agnès Varda s’est imposé. Pour moi, c’était évident, il fallait raconter son histoire aux plus jeunes. Une petite fille curieuse, devenue la plus petite des grandes dames du cinéma. Elle fut parmi les premières femmes réalisatrices au monde ! À mesure que je me plongeais dans ses films ou ses paroles, j’étais plus conquise encore. Chaque jour me faisait dire que l’histoire fascinante de cette artiste multiple était à la portée des jeunes enfants. C'était une femme visionnaire, à la poésie touchante qui racontait, par ses films sensibles, les histoires fascinantes des gens ordinaires.

On peut savoir qui sera la prochaine héroïne?

Encore un peu de patience... ;)